JannaYotte22.jpg

Janna Yotte a fait du collage sa spécialité. Ouvrages de botanique, précis de médecine désuets ou revues de mode dernier cri passent sous son scalpel. Elle en extrait des spécimens, des membres, des organes, divers êtres vivants entiers ou en partie, et réassemble ces pièces en des ensembles improbables mais naturels, où la beauté n’est pas altérée par l’étrange. Disproportion, irréalisme sont tempérés par un découpage minutieux et une cohérence thématique, chromatique, géométrique. Les nouveaux corps sont contrastants sur plusieurs plans : ils semblent fragiles, mais leur présence en impose. Ils sont délicats, raffinés et à la fois impudiques, voire troublant. Leur composition soulève l’interrogation, mais rapidement, on les accepte et on les admire, car c’est un privilège de les voir se dévoiler à nous. Ces forces contradictoires confèrent aux œuvres une familiarité désarmante et rassurante, à l’instar de la nature (humaine).

 

Photographe et designer graphique de formation, Janna a commencé le collage en 2017. Découpant dans des publications de tous genres, elle a assemblé plus d’une centaine d’oeuvres, qui ont rapidement suscité l’attention par leur esthétique soignée et leur contraste intriguant. Ses collages individuels ont été exposés à Montréal, New-York, Maastrich, Toronto. Janna est également visible sur le web; The Jealous Curator et Alex Tran ont parlé d’elle en bien. Biotopia, sa deuxième exposition solo, présente pour la première fois des collages en série inspirés de la nature et de la féminité.

Depuis peu, elle répond à des demandes personnalisés de particuliers ou d’entreprises, comme en témoigne ses collages sur mesure pour Elle UK.